Dans une création contemporaine où humour et contestation sont légitimés, le jeu devient un thème comme un autre. Coutumier des sujets fantaisistes, l’Espagnol Jaime Hayon imagine toute une gamme de mobilier autour du jeu. Maniant subtilement la dérision, il solennise un meuble de rangement en lui donnant une forme de podium olympique. Le Barbie Foot de Chloé Ruchon évoque, lui, la revendication féministe en détournant un jeu ordinairement très masculin, le Baby Foot, pour en donner une interprétation subversive avec des poupées Barbie rose fuchsia de grande taille.

En raison de l’exposition « Le design pour tous : de Prisunic à Monoprix, une aventure française », certaines œuvres de cette salle peuvent momentanément ne pas y être présentées. Veuillez nous en excuser.

Suivez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter